Kofi Annan prend congé comme secrétaire général à Genève

GENèVE - Kofi Annan a pris congé du personnel de l'ONU à Genève, lors de sa dernière visite comme secrétaire général des Nations Unies. Le Prix de la Fondation pour Genève lui a été décerné pour le remercier de son soutien à la cité de Calvin."Genève et la Suisse sont un peu ma deuxième patrie", a affirmé le Ghanéen devant quelque 500 invités venus le saluer avant qu'il quitte ses fonctions, dont le président de la Confédération Moritz Leuenberger et le président du Conseil d'Etat genevois Pierre-François Unger.M. Leuenberger a rendu hommage au secrétaire général de l'ONU en affirmant que "Kofi Annan a donné un visage à l'ONU" et "a encouragé les Suisses à exercer plus activement leurs responsabilités" au niveau international.Pour le président de la Confédération, Kofi Annan est "un visage qui respire l'humanité" et "qui symbolise la simplicité et la modestie". Selon M. Leuenberger, cette simplicité a décidé les Suisses à adhérer à l'ONU en 2002. Et d'offrir en remerciement à Kofi Annan un abonnement général des CFF.A la tête de l'ONU depuis le 1er janvier 1997, Kofi Annan a exprimé son "profond attachement" à Genève, depuis l'époque de ses études à l'Institut des Hautes études internationales (HEI) et le début de sa carrière à l'Organisation mondiale de la santé (OMS)."C'est ici que mon épouse Nane et moi nous sommes rencontrés. C'est dire si les liens qui m'attachent à votre ville sont nombreux et forts", a affirmé le secrétaire général de l'ONU, qui a décidé de s'établir à Genève dès l'année prochaine."Nulle autre ville au monde n'abrite autant d'organisations et d'institutions internationales, le dernier venu dans ce cercle prestigieux étant le Conseil des droits de l'homme", a poursuivi Kofi Annan."Genève incarne, à bien des égards, ce que défendent les Nations Unies: un carrefour de tolérance, de paix et de démocratie, où se rencontrent les langues, les religions et les cultures; la société civile, le secteur privé et le secteur public; bref les hommes dans toute leur diversité", a-t-il souligné.Il a terminé "en paraphrasant un célèbre président des Etats-Unis" et en s'exclamant: "Je suis un Genevois". Et de souhaiter "longue vie à Genève l'internationale". Le Sud-Coréen Ban Ki-moon doit remplacer Kofi Annan dès le mois de janvier à la tête de l'organisation mondiale. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.