Israël accroît ses bombardements au Liban: au moins 35 morts

BEYROUTH - Au moins 35 personnes ont été tuées au Liban, où l'aviation israélienne a accru ses bombardements à travers le pays. Des régions chrétiennes jusque-là épargnées ont été touchées, au lendemain des menaces du Hezbollah libanais de frapper Tel-Aviv.Dans le raid israélien le plus sanglant, au moins 23 personnes ont été tuées et 30 blessées, en majorité des ouvriers syriens, à Qaa, un village libanais proche de la frontière syrienne. Les missiles israéliens ont touché une chambre frigorifique attenante au bâtiment des douanes.Sept personnes ont par ailleurs été tuées et dix blessées dans un raid aérien contre un immeuble à Taïbé, dans la partie centrale de la zone frontalière entre le Liban et Israël. Cinq autres civils ont été tués dans des raids contre quatre ponts au nord de Beyrouth, alors qu'un soldat libanais a péri au sud de la capitale.Au 24e jour de ce conflit destructeur ne donnant aucun signe de répit, l'armée israélienne a de son côté perdu trois soldats dans des combats avec le Hezbollah au Sud-Liban. Quatre civils ont eux été tués par des tirs de roquettes dans le nord d'Israël.Mettant à exécution ses menaces d'étendre ses bombardements, l'aviation israélienne a mené des dizaines de raids, dont certains particulièrement violents, contre le fief du Hezbollah dans la banlieue sud de Beyrouth. Tsahal avait auparavant appelé la population à fuir dans des tracts largués par les avions.A l'est du Liban, l'aviation israélienne a bombardé une centrale électrique qui alimente de nombreuses régions. Ces frappes ont coupé "un cordon ombilical" essentiel pour l'acheminement de l'aide humanitaire au Liban, où plus de 800'000 personnes ont été déplacées, et ont interrompu des évacuations vers la Syrie, selon des organisations humanitaires. Le président libanais Emile Lahoud a accusé Israël de chercher à "affamer" la population libanaise.Tsahal a reçu l'ordre de se tenir prête pour une "prise de contrôle rapide" du sud du Liban jusqu'au fleuve Litani, situé de 5 à 30 km de la frontière israélienne. Selon l'ONU, l'armée israélienne mène sept incursions le long de la frontière et les combats y sont intenses.Environ 10'000 hommes opèrent dans une vingtaine de villages afin d'instaurer une zone de sécurité de 6 à 8 km au nord de la frontière israélienne et de neutraliser les secteurs à partir desquels le Hezbollah continue de tirer des roquettes. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.