Irak: peine de mort requise contre Saddam Hussein

BAGDAD - Le procureur général du Haut tribunal pénal irakien a requis la peine de mort contre Saddam Hussein, jugé pour le massacre de 148 villageois chiites en 1982 à Doujail. Le président déchu a accueilli le réquisitoire avec un sourire impassible.La même peine a été demandée contre le demi-frère du raïs, Barzan al-Tikriti et l'ancien vice-président Taha Yassine Ramadan. Le procureur a en revanche réclamé des peines plus modérées contre quatre accusés et l'abandon des poursuites pour le huitième accusé.Dans la foulée, le président du tribunal, le juge Raouf Rachid Abdel Rahmane, a fixé au 10 juillet la date de la prochaine audience qui sera consacrée aux plaidoiries des avocats de la défense. Il reviendra ensuite à un panel de cinq juges de se prononcer sur la culpabilité des accusés et de fixer leur peine. On ignore dans quel délai.Le président déchu et sept coaccusés sont jugés depuis le 19 octobre dernier pour leur responsabilité dans le massacre de 148 villageois chiites après une attaque manquée en 1982 à Doujail, au nord de Bagdad, contre son convoi.Saddam Hussein s'est contenté d'afficher un sourire lors du réquisitoire. Le procureur général a affirmé que les accusés devaient être jugés pour quatre chefs: meurtre avec préméditation, emprisonnement et graves privations, tortures et exil forcé des victimes."Ce sont des crimes contre l'humanité étant donné qu'ils ont eu lieu dans le cadre d'une campagne organisée et ordonnée par les autorités contre un groupe de civils", a-t-il soutenu.Dans les violences quotidiennes, 19 Irakiens ont été tués lundi, dont sept dans deux attentats à la voiture piégée à Bagdad. Enfin, les forces de sécurité tentaient de reprendre le contrôle du bastion rebelle sunnite de Ramadi (ouest de Bagdad). /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.