Irak: le chef radical chiite Moqtada Sadr sort de la clandestinité

KOUFA - Le chef radical chiite irakien Moqtada Sadr est réapparu en public, pour la première fois depuis six mois. Lors de la prière hebdomadaire à la mosquée, il a tendu la main aux sunnites et prononcé un sermon hostile aux Etats-Unis."Non, non à l'Amérique! Non, non au colonialisme! Non, non à Israël! Non, non à Satan!", a lancé Moqtada Sadr, qui n'était plus apparu en public depuis octobre 2006. Pour l'armée américaine, il était réfugié en Iran, tandis que les fidèles du chef radical assuraient qu'il était toujours à Koufa.Sadr dirige l'armée du Mahdi, qui compte selon les estimations entre 10'000 et 60'000 combattants et bénéficie d'un large soutien chez les chiites de Bagdad et les classes défavorisées des villes du sud.Le chef chiite a en outre tendu la main à la communauté sunnite. "J'ai parlé à nos frères sunnites et leur ai dit que l'occupant ne doit pas nous diviser. Ils sont les bienvenus et nous sommes prêts à coopérer avec eux à tous les niveaux", a-t-il déclaré. Ses partisans sont pourtant responsables de nombreux crimes contre cette communauté.La réapparition de Sadr est de nature à nourrir les spéculations, à un moment où le Premier ministre chiite Nouri al Maliki peine à prouver aux Etats-Unis qu'il est en mesure de redresser la situation en Irak. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.