Irak: important coup de main rebelle à Ramadi

BAGDAD - Des rebelles irakiens ont porté un spectaculaire coup psychologique à Ramadi à l'ouest de Bagdad. Ils ont tiré sur une base américaine et se sont déployés dans la ville qui venait d'être pacifiée en prévision des élections du 15 décembre. Les combattants armés et masqués, au nombre d'au moins 400, ont bombardé la base américaine au mortier et aux roquettes. Ils ont ensuite pris le contrôle des accès de Ramadi avant de parader dans le centre. Les activistes ont distribué des tracts et apposé sur les murs des affiches annonçant la prise de contrôle de la ville par la branche irakienne d'Al-Qaïda, dirigée par le Jordanien Abou Moussab al-Zarqaoui. Ils y annoncent qu'ils "brûleront les Américains et les renverront de force dans leurs foyers", ajoutant que "l'Irak sera la tombe des Américains et de leurs alliés". Dans un communiqué publié sur internet, le groupe armé a annoncé que ses combattants étaient "parvenus à contrôler la plus grande partie de Ramadi, peu après le lancement d'une nouvelle conquête bénie et des attaques contre les croisés et les apostats". Située à 110 km à l'ouest de Bagdad, Ramadi est la capitale de la province rebelle sunnite d'Al-Anbar et l'un des foyers les plus actifs de la guérilla. De nombreux insurgés s'y sont repliés après la prise de contrôle par les forces américaines de Falloujah au terme d'une offensive meurtrière il y a un an. L'armée américaine, qui avait lancé mercredi plus de 2000 hommes pour traquer les insurgés autour de la ville voisine de Hit, s'est efforcée de minimiser l'importance de cette opération, parlant "d'escarmouches" de routine. "Il y a bien eu quelques engagements sporadiques à l'arme légère, mais rien qui sorte de l'ordinaire", a affirmé le capitaine de "marines" Patrick Kerr. Ailleurs en Irak, trois soldats américains sont morts mercredi. Quoi qu'il en soit, cette intervention coordonnée, lancée en plein jour et à deux semaines des élections générales irakiennes, constitue un revers psychologique pour les responsables de la sécurité qui ont mené de nombreuses opérations dans la province d'Al-Anbar sur le thème du vote libre. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.