Irak: George W. Bush refuse de "plier bagages"

NEW YORK - Le moment n'est pas venu pour les soldats américains de "plier bagage" d'Irak, a averti George W. Bush à la veille du 4e anniversaire de l'invasion. La réussite du plan annoncé en janvier "prendra des mois, pas des jours ou des semaines", selon lui.Le président américain a par ailleurs fait état de "signes porteurs d'espoir" depuis que sa stratégie, qui consiste essentiellement en l'envoi de renforts à Bagdad, est mise en oeuvre. Mais sur le terrain, les violences meurtrières ne connaissent pas de répit. Au moins 23 personnes ont péri, dont 15 dans la ville multiethnique Kirkouk, visée par quatre attentats en l'espace de 25 minutes.Dans la capitale irakienne, cinq personnes ont été tuées et 15 blessées dans un attentat à la bombe près d'une mosquée chiite. A Hilla, plus au sud, trois personnes ont été abattues et quatre blessées par des hommes qui ont ouvert le feu au hasard.Selon un décompte du site internet Iraq Body Count, près de 60'000 civils - un chiffre plancher minimum - ont été tués ces quatre dernières années alors que les Américains et leurs alliés ont perdu environ 3500 soldats, dont 3220 Américains, depuis l'invasion américaine le 20 mars 2003.Le président Bush a refusé à plusieurs reprises de fixer un calendrier pour le retrait d'Irak, estimant que cette décision dépendrait des commandants sur le terrain et de la capacité des forces de sécurité irakiennes à contrôler elles-mêmes la situation. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.