Irak: des affrontements font au moins 300 morts

NAJAF - Le sort du chef d'une milice chiite locale est inconnu, au lendemain de combats avec les forces irakiennes. Environ 300 miliciens ont été tués dans ces affrontements près de Najaf, au sud de Bagdad, ont indiqué les autorités locales."Un groupe de miliciens a réussi à prendre la fuite à la faveur des combats. Leur chef, identifié comme Ahmed Ibn al-Hassan, est introuvable", a déclaré un porte-parole du gouverneur de Najaf, (160 km au sud de Bagdad), Ahmad Douaïbel.Selon lui, "environ 300 membres" de cette milice, qui se fait appeler "Jound al-Sama" (les soldats du ciel), ont été tués lors des violents combats l'ayant opposé aux forces irakiennes soutenues par l'aviation américaine. Un précédent bilan faisait état "de 250 à 300 morts".Avant l'aube, les combats ont cessé et des opérations de ratissage du secteur, près de Zarka, à 20 km au nord de Najaf, étaient en cours. Les forces irakiennes procédaient à la destruction des armes et explosifs saisis dans le camp retranché de la milice qui a été détruit, a précisé le porte-parole.Au total, ce groupe comptait près de 500 membres, fortement armés et qui disposaient d'un armement sophistiqué et de moyens de transmission modernes. Trois policiers ont été tués dans les affrontements, selon la police. Le ministère de la Défense a lui fait état de la perte de trois soldats irakiens.Un hélicoptère américain engagé en soutien des forces au sol s'est écrasé dans la région, tuant deux soldats.Selon des sources de la police, Ahmed Ibn al-Hassan, surnommé al-Yamani, est originaire de la ville chiite de Diwaniyah, qu'il avait quittée pour Bassorah, principale ville du sud irakien. Il y a deux ans, il est venu s'installer à Zarka où il a acheté huit fermes pour en faire son quartier général. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.