Irak: au moins dix morts dans diverses attaques

BAGDAD - Dix Irakiens, dont cinq policiers, ont été tués depuis samedi soir dans diverses attaques à Bagdad et au nord de la capitale irakienne. Un Marine a par ailleurs été abattu vendredi, portant à 2156 soldats américains morts en Irak depuis mars 2003. Deux hommes ont été tués par des tirs d'inconnus dans l'est de la ville de Kirkouk, à 250 km au nord de Bagdad, a indiqué un colonel de police. A Baladrouz, deux officiers de police et un barbier ont été tués dans une attaque à l'arme automatique contre un salon de coiffure, selon la police, qui a fait état de trois clients blessés. Dans le centre de Bagdad, des hommes armés ont ouvert le feu sur un chiite membre de l'Organisation Badr, le tuant, selon une source au ministère de l'Intérieur. Cette organisation est l'ex-bras armé du Conseil suprême de la révolution islamique en Irak (CSRII), le principal parti chiite d'Irak. Trois policiers ont en outre été tués et deux autres blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale au passage de leur véhicule près de l'université al-Moustansiriyah, dans le nord de la capitale, selon la police et l'hôpital al-Kindi. Un général à la retraite de l'armée de l'air a par ailleurs été abattu par des inconnus alors qu'il circulait en voiture à Saydiyah, dans le sud de la capitale, a ajouté cette source. Enfin, l'armée américaine a fait état de la mort d'un Marine vendredi par un tir "non hostile", à l'ouest de Bagdad. Selon le Pentagone, 2156 soldats et personnel assimilé militaire américains sont morts en Irak depuis l'invasion du pays en mars 2003. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.