Irak: 152 morts et 236 blessés dans une série d'explosions

BAGDAD - Au moins 152 personnes ont été tuées et 236 blessées dans une série d'explosions à Sadr City, bastion radical chiite de Bagdad, selon un bilan hospitalier. Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier depuis la fin de la guerre en Irak en 2003.Selon un porte-parole du ministère de l'Intérieur, "huit voitures piégées sont entrées dans Sadr City: quatre ont explosé, une a été interceptée par la police qui a arrêté le chauffeur, et trois autres sont manquantes et sont recherchées par la police. L'armée a encerclé le secteur".Après l'attentat, les deux principaux aéroports du pays, Bagdad et Bassorah, ainsi que trois ports ont été fermés jusqu'à nouvel ordre. Un couvre-feu a également été imposé pour une durée indéterminée dans la capitale.Un peu avant les explosions, une centaine d'hommes masqués et armés ont attaqué le ministère de la Santé contrôlé par Ali al-Chemmari, partisan du dirigeant chiite radical Moqtada Sadr. L'attaque, qui s'est soldée par cinq blessés, a pris fin avec l'intervention de l'armée.Cette attaque survient alors qu'un vice-ministre de la Santé Hakim al-Zamili a échappé lundi à Bagdad à un attentat qui a coûté la vie à deux de ses gardes, au lendemain de l'enlèvement d'Ammar al-Saffar, un autre vice-ministre de ce ministère dont on est toujours sans nouvelles. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.