Guantanamo: près de 60 détenus mineurs au moment de leur transfert

LONDRES - Près de 60 des prisonniers détenus sur la base américaine de Guantanamo avaient moins de 18 ans lorqu'ils ont été capturés, selon une organisation de défense des droits de l'Homme. Cette information contredit les assurances fournies par Washington et Lodnres.Au moins dix des détenus se trouvant encore dans le camp de détention américain à Cuba n'avaient que 14 ou 15 ans quand ils ont été capturés, placés en isolement et peut être torturés, affirme l'organisation Reprieve, , citée dimanche par le journal dominical britannique "Independent on Sunday".Si les informations de Reprieve se vérifient, souligne l'hebdomadaire, elles viendraient démentir les assurances fournies par Washington à Londres qu'aucun mineur n'était détenu à Guantanamo. Elles risquent aussi de compromettre les relations entre les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, son plus proche allié dans "la guerre contre le terrorisme".Clive Stafford-Smith, directeur de Reprieve et avocat d'un certain nombre de détenus, a souligné au journal que ce faisant les Etats-Unis auraient violé, non seulement ses propres lois, mais aussi toutes les conventions sur les droits de l'Homme interdisant d'incarcérer des mineurs avec des adultes.Selon le journal, Washington a d'abord admis que trois des détenus de Guantanamo, qui ont ensuite été libérés, ont eu droit à un traitement spécial en tant que mineurs, avant de concéder dans la première liste complète des pensionnaires du centre de détention, publiées au début du mois par le Pentagone, que 17 des détenus avaient moins de 18 ans au moment de leur capture.Mais selon M. Stafford-Smith, Reprieve a obtenu des "indications crédibles" d'autres détenus, d'avocats et du Comité international de la Croix Rouge (CICR) que ce seraient également le cas pour 37 autres prisonniers. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.