Grippe aviaire: premiers cas humains détectés en Egypte

LE CAIRE - Un second cas présumé de la version humaine de la grippe aviaire a été détecté en Egypte, a indiqué le ministre de la Santé. Vendredi, le virus hautement pathogène H5N1 avait déjà causé la mort d'une femme de 30 ans.L'homme de 28 ans s'est rendu de lui-même jeudi à l'hôpital de Banha, dans le gouvernorat de Qalioubiya, après l'apparition des premiers symptômes de la maladie. Il possédait un poulailler, dont plusieurs volatiles étaient morts de l'épizootie lundi.Selon le ministre, les tests médicaux ont montré que le jeune homme était atteint du virus et il a immédiatement reçu du Tamiflu. Son état est stable et sa fièvre a baissé, a-t-il ajouté, précisant qu'il pourrait même quitter l'hôpital dans deux jours.Les prélèvements ont été envoyés pour confirmation à l'Unité navale américaine de recherches médicales basée au Caire, qui avait confirmé le premier cas de décès humain enregistré en Egypte.La victime habitait le même gouvernorat au nord du Caire. Elle aussi avait continué à s'occuper de son poulailler malgré une interdiction de cette pratique depuis l'annonce, à la mi-février, de la découverte du virus H5N1 sur des volailles en Egypte.En Israël, en revanche, les quatre personnes hospitalisées vendredi n'ont pas contracté le virus H5N1 de la grippe aviaire, a annoncé le ministère de la santé. Elles travaillaient au contact de volailles présumées contaminées et avaient été placées en observation après la découverte de ces cas possibles du virus en Israël.Des responsables avaient annoncé vendredi que les 11'000 volailles mortes dans deux kibboutz, des villages collectivistes, du sud d'Israël, près de la bande de Gaza, avaient succombé au H5N1, ce qui constituerait les premiers cas dans le pays.En Malaisie, quatre personnes présentant des symptômes proches de la grippe aviaire ont été soumises à des tests et placées en quarantaine, deux jours après la détection d'un nouveau foyer dans le nord du pays. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.