Grippe aviaire : cinq nouveaux cas en Turquie

ANKARA - Cinq nouvelles personnes ont été testées positives en Turquie de la forme la plus dangereuse du virus de la grippe aviaire et sont soignées, ont annoncé ce week-end les autorités. Selon l'OMS, il n'y a pas matière à s'inquiéter. Trois porteurs du virus H5N1 sont soignés à Ankara, la capitale, et les deux autres à Van, dans l'est du pays, a précisé dimanche un responsable du ministère de la santé, Turan Buzgan. Les cinq personnes testées positives faisaient partie d'un groupe de 28 dont des échantillons ont été soumis à des tests dans un laboratoire gouvernemental d'Ankara. Un responsable sanitaire de Corum, à 240 km à l'est d'Ankara, avait auparavant annoncé qu'un autre cas, un garçon de 5 ans, était hospitalisé avec la grippe aviaire. Mais le chef des services médicaux de l'hôpital de Cankiri, où l'enfant est soigné, a démenti, affirmant ne pas encore disposer des résultats définitifs. Les trois patients soignés à Ankara sont deux enfants et un adulte. Les deux patients de Van sont une fille de 9 ans et un garçon de 3 ans originaires de Dogubeyazit, près de la frontière iranienne, une agglomération où trois enfants d'une même famille sont morts la semaine dernière. Deux des victimes ont été testées positives de la grippe aviaire. Les tests n'ont pas été concluants pour la troisième. Ces dernières informations portent à neuf le total des cas de H5N1 recensés dans la population turque. La Turquie est le 6e pays au monde où le virus très pathogène H5N1, qui a fait 74 morts en Asie orientale depuis 2003, a été transmis de volatiles à l'homme. Ces nouveaux cas humains ont été annoncés alors que de nouveaux cas de grippe aviaire chez des volailles ont été rapportés par les responsables turcs. Ils semblent indiquer une progression vers l'ouest du pays, et par conséquent vers l'Europe, de la maladie. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.