Grande-Bretagne: Straw et Clarke évincés du gouvernement

LONDRES - Au lendemain d'un revers électoral, Tony Blair a procédé à l'un des plus importants remaniements ministériels en neuf ans de pouvoir. Charles Clarke et Jack Straw ont été les principales victimes de la manoeuvre éclair du premier ministre britannique.Le ministre de l'intérieur Charles Clarke, empêtré depuis deux semaines dans une controverse sur le sort d'ex-détenus étrangers relâchés au lieu d'être expulsés, est remplacé par John Reid, le ministre sortant de la défense. Jack Straw quitte de son côté le ministère des affaires étrangères pour celui des relations avec les Communes. Margaret Beckett le remplacera au Foreign Office.Mme Beckett, 63 ans, ancien ministre de l'Environnement, arrive auréolée de la réussite du sommet de Montréal sur le changement climatique. Tony Blair lui a adjoint un poids lourd du Labour, l'ancien ministre de la Défense Geoff Hoon, pour s'occuper des Affaires européennes.Le vice-premier ministre John Prescott, ridiculisé par sa liaison très médiatisée avec sa secrétaire, reste quant à lui à son poste, mais celui-ci est vidé de toute substance. C'est une autre trentenaire, l'ancienne ministre de l'Education Ruth Kelly, qui reçoit les attributions de M. Prescott aux collectivités locales et à la fonction publique.Les travaillistes du Labour ont perdu jeudi 264 sièges, tandis que les conservateurs en gagnaient le même nombre et que les libéraux-démocrates en remportaient 17 nouveaux, selon des résultats portant sur 90% des collectivités où l'on a voté. La défaite est plus large que dans les pires prévisions de la presse.Tony Blair a agi avec une rapiditié exceptionnelle, n'attendant même pas la publication des résultats complets des élections locales. Il espère que ce soudain remaniement, et son ampleur, escamoteront dans les médias et l'opinion l'importance du revers électoral subi par le Labour.Les travaillistes du Labour, déjà battus aux élections locales de 2002 et 2004, ont perdu jeudi 319 sièges supplémentaires dans les 176 collectivités où l'on a voté. Les conservateurs en ont gagné 316. En pourcentage, les conservateurs ont recueilli 40% des voix, contre seulement 26% au Labour, une défaite bien plus large que dans les pires prévisions de la presse. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.