Grand Nord russe: sauvetage de l'aventurier suisse Thomas Ulrich

MOSCOU/INTERLAKEN - L'aventurier bernois Thomas Ulrich a été secouru par un hélicoptère, alors qu'il dérivait sur un morceau de banquise dans le Grand Nord russe. L'opération de sauvetage avait été retardée en raison du mauvais temps.L'appareil a emmené le Bernois à la base de Sredny. Thomas Ulrich est actuellement en route pour la station métérologique de Golomyani, a précisé à l'ATS le coordinateur de l'expédition, Hans Ambühl, basé à Interlaken (BE). Il est en bonne santé et n'a pas souffert du froid, a ajouté M. Ambühl.L'hélicoptère qui devait le récupérer a pu décoller qu'avec plusieurs heures de retard en raison du mauvais temps. Il n'a pu pu partir que vers 13h00 heure locale (07h00 heure suisse) de Norils pour un vol de 1400 kilomètres. Son équipe basée à Interlaken est restée en contact régulier avec lui par téléphone satellitaire.Thomas Ulrich a rencontré des difficultés liées à une couche de glace insuffisante dès le début de son expédition commencée mercredi. Le Bernois, âgé de 39 ans, prévoyait de traverser en solitaire le pôle Nord depuis le cap Arktitcheski (archipel Severnaïa Zemlia) jusqu'à l'île canadienne de Ward Hunt, soit un périple de 1725 kilomètres en trois mois.Il a lancé un message de détresse jeudi, après avoir perdu une partie de son matériel. Les opérations de sauvetage n'avaient pas pu démarrer vendredi en raison des conditions météorologiques. Peu avant l'arrivée du printemps, de nombreux aventuriers tentent d'atteindre le pôle Nord, à ski ou sur des traîneaux tirés par des chiens.Une Franco-finlandaise, Dominick Ardouin, avait péri en entreprenant une expédition analogue en solitaire en 2004. En juin 2005, les sauveteurs de Taïmyr ont évacué deux touristes américains sur cet itinéraire.Thomas Ulrich vit à Interlaken. Il est marié et père de trois enfants. Charpentier de métier, il figure aussi parmi les aventuriers-photographes les plus renommés au monde. Plusieurs de ses reportages ont été publiés dans le magazine "National Geographic".Depuis quatre ans, ce guide de montagne est également actif en tant que caméraman et producteur de film. Pour la télévision suisse, il a notamment filmé sur l'Eiger et sur l'Everest. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.