George Bush a opposé son veto au calendrier de retrait d'Irak

WASHINGTON - George Bush a annoncé à la télévision son veto au projet de loi adopté par le Congrès sur le financement de la guerre en Irak. Le texte de la majorité démocrate fixait le début du retrait des troupes américaines avant la fin de l'année."Lancer un compte à rebours pour le retrait revient à lancer un compte à rebours pour l'échec et ce serait irresponsable", a-t-il déclaré, avant d'ajouter que ce retrait saperait le moral des Irakiens et encouragerait les assassins à travers tout le Moyen-Orient."Cela n'aurait aucun sens de dire à l'ennemi quand nous comptons nous retirer. Tous les terroristes marqueraient cette date sur leur calendrier avant de réunir leurs forces afin de renverser le gouvernement et prendre le contrôle de l'Irak", a-t-il poursuivi, accusant les démocrates du Congrès d'avoir voulu "substituer l'opinion de politiciens au jugement de nos commandants militaires".Ce départ programmé avait été incorporé par la majorité démocrate du Congrès dans une loi de finances débloquant 124 milliards de dollars pour la guerre en Irak et l'intervention militaire en Afghanistan. Le retrait des troupes aurait dû débuter entre le 1er juillet et le 31 octobre avec l'objectif de retirer l'ensemble des troupes de combat d'Irak à l'horizon de mars 2008.Ce veto intervient le jour du quatrième anniversaire de la déclaration solennelle de M. Bush, sur le pont d'envol du porte-avion "Abraham Lincoln", proclamant la fin des opérations majeures en Irak. Les démocrates ne disposent pas d'une majorité suffisante pour passer outre à la décision présidentielle.Le président Bush a invité les dirigeants démocrates et républicains à se rencontrer mercredi à la Maison Blanche pour discuter des moyens de réécrire la loi de financement.Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, a pour sa part tempéré les aspirations du président américain. "Il veut un blanc-seing. Le Congrès ne lui donnera pas", a-t-elle prévenu.Le chef de file de la majorité démocrate au Sénat, Harry Reid, a renchéri: "Si le président pense qu'il va nous faire changer d'avis sur cette guerre en posant son veto sur cette loi, il se trompe." /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.