Gaza: le président et le 1er ministre n'arrivent pas à s'entendre

GAZA - Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le Premier ministre Ismaïl Haniyeh issu du Hamas se sont rencontrés à Gaza. Ils ne sont pas parvenus à s'entendre sur un gouvernement d'union nationale, selon une source officielle palestinienne.Les deux hommes se sont rencontrés à plusieurs reprises ces derniers jours sur le même dossier. M. Abbas, du Fatah, et le Hamas islamiste ont dit, voici plusieurs jours, être sur le point de sceller un accord sur la composition du futur gouvernement d'union nationale, après plusieurs mois d'impasse.Des centaines de Palestiniens ont quant à eux célébré leur "victoire" après avoir empêché Tsahal de bombarder la maison d'un activiste en formant un bouclier humain. Israël poursuit ses opérations dans la bande de Gaza en réponse aux tirs de roquettes palestiniens.Quelque 300 personnes s'étaient rassemblées samedi soir autour du domicile de la famille Baroud, dans le camp de réfugiés de Jabaliya au nord de la ville de Gaza. La famille avait auparavant reçu un appel téléphonique de l'armée israélienne la sommant de quitter immédiatement la maison, en prévision d'un raid aérien.Un Palestinien d'une septantaine d'années a toutefois été tué lors d'un raid israélien à Gaza. Neuf personnes ont été blessées, selon des sources médicales. L'armée israélienne a déclaré que le raid visait un activiste impliqué dans des tirs de roquettes contre Israël.Trois Israéliens ont été blessés par l'explosion de deux roquettes tirées sur la ville de Sdérot (sud d'Israël). Quatre autres engins tirés à partir du nord de la bande de Gaza ont explosé en territoire israélien, sans faire de victimes.Sur le front diplomatique, les dirigeants israéliens ont multiplié les critiques contre la résolution votée vendredi par l'Assemblée générale de l'ONU. Le texte demande notamment la création d'une mission d'enquête sur l'opération israélienne qui a tué 19 Palestiniens le 8 novembre à Beit Hanoun.Le Premier ministre israélien Ehud Olmert a dénoncé "les donneurs de leçons" de l'ONU. En termes très vifs, l'ambassadeur d'Israël à l'ONU, Dan Gillerman, a accusé la France d'avoir "lancé des fleurs aux terroristes" en poussant à l'adoption de la résolution. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.