Froid: la Russie puisee dans ses réserves d'hydrocarbures

MOSCOU - Les températures ont battu des records dans certaines régions de Russie et la vague de froid, inédite par sa durée, ne donnait pas signe de s'achever alors que le pays a entamé ses réserves de mazout. La froidure a également affecté les pays baltes.A Moscou, le mercure affichait -31°C jeudi matin sur le thermomètre que chaque Moscovite accroche à l'extérieur de la fenêtre de sa cuisine. Une température qui ne constitue pas un record absolu pour la capitale russe, mais qui est inférieure de près de 20°C aux normes saisonnières.La vague de froid actuelle est pour la partie occidentale de la Russie "exceptionnelle par sa durée", a expliqué l'adjoint du directeur général des services de météorologie de la Fédération de Russie, Dmitri Kiktiouv."C'est déjà un record car la période la plus longue de températures d'environ -30°C jamais répertoriée en Russie occidentale avait été de trois jours en 1950", a-t-il expliqué.Sept personnes sont mortes de froid dans la nuit mercredi à jeudi à Moscou. Vingt-cinq personnes souffrant d'hypothermie ont été hospitalisées, ont indiqué les services d'urgence tandis que 93 autres ont demandé une aide médicale pour des oreilles ou des mains gelées.Du nord au sud du pays, des décès ont été répertoriés sur les dernières 24 heures dont quatorze à Arkhanguelsk, dans le nord, et deux à Volgograd, au sud. Le froid tue quasi-quotidiennement l'hiver à Moscou où depuis octobre 116 personnes sont mortes d'hypothermie.Quelque 8000 personnes se sont retrouvées sans chauffage à une vingtaine de km au sud-ouest de Moscou après une panne dans une chaufferie. Un incident identique a laissé 2800 habitants, quatre écoles et quatre orphelinats sans chauffage par des températures de -35 à -40°C en Sibérie occidentale.Et la Russie a commencé à puiser jeudi dans ses réserves de mazout pour faire face à cette vague de froid prolongée. Mosenergo, chargé à la fois de produire l'énergie électrique de Moscou et du chauffage urbain, a commencé à utiliser des combustibles de réserve, charbon et mazout.Les forages de pétrole ont dû cesser dans la région de Yamalo-Nenets dans le Grand Nord, où la température est descendue à -61°C, un record absolu dans la région.Plus à l'ouest, la vague de froid arctique a sérieusement perturbé la vie quotidienne des trois pays baltes, touchés par des températures allant jusqu'à -30°C. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.