France: une femme est tuée tous les trois jours par son compagnon

BERNE - Une femme meurt en moyenne tous les trois jours "victime de violences conjugales" depuis le début de l'année en France, a annoncé le gouvernement sur la base d'un recensement national effectué depuis le 1er janvier 2006."En France métropolitaine, en moyenne, une femme meurt tous les trois jours victime de violences conjugales, contre seulement un homme tous les 14 jours", indique ce recensement rendu public, à trois jours de la journée internationale contre les violences faites aux femmes. "De façon globale depuis le 1er janvier 2006, il a été commis 113 homicides dont 83% des victimes sont des femmes", lors de disputes d'ordre familial, précise le rapport."La séparation apparaît toujours comme une période à risque, puisqu'elle intervient dans pas loin de la moitié des cas (41%). Dans plus de la moitié des homicides, les auteurs sont en inactivité et l'alcool est présent dans un quart des faits", selon l'enquête.Le rapport souligne également que 10 enfants de moins de six ans ont été tués depuis le début de l'année dans le cadre de violences conjugales.Amnesty International avait dénoncé en février les violences contre les femmes en France, estimant qu'il s'agissait d'une "affaire d'Etat", et critiqué la timidité de la justice et l'absence d'une véritable prévention. Selon un sondage, près d'un tiers des Français (30%) pensent qu'une femme de leur entourage subit ou a subi des violences conjugales.75% des personnes interrogées estiment que les pouvoirs publics n'agissent pas suffisamment, malgré la promulgation d'une loi en avril, qui a notamment porté l'âge légal du mariage pour les filles à 18 ans au lieu de 15 et aggravé les peines en cas de violences entre conjoints ou ex-conjoints.Mercredi, pour la première fois, le gouvernement français a chiffré le coût économique des violences conjugales, qu'il estime à un milliard d'euros par an.La ministre chargée de la parité, Catherine Vautrin, a aussi annoncé la mise en place d'un numéro de téléphone unique pour les victimes, à partir de janvier 2007, et souligné la volonté du gouvernement de lutter contre les difficultés de logement des femmes voulant quitter leur mari violent. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.