France: Nicolas Sarkozy démissionne de la présidence de l'UMP

PARIS - A deux jours de son investiture à l'Elysée, le nouveau président français Nicolas Sarkozy a démissionné de la présidence de l'UMP. Le grand parti de droite n'élira pas de nouveau président pour remplacer M. Sarkozy, mais sera gouverné par une direction collégiale.Le chef de l'Etat ne peut pas diriger un parti politique, afin de "parler pour tous les Français, de faire en sorte que chaque Français puisse se reconnaître dans ce qu'il dit et dans ce qu'il fait" et en raison de "la nécessité qu'aucun d'entre eux ne puisse douter de son impartialité", a expliqué M. Sarkozy. Il avait accédé le 28 novembre 2004 à la tête de l'UMP après le départ d'Alain Juppé, contraint de se démettre en raison d'ennuis judiciaires."Au moment où je viens d'être élu président de la République et à la veille de prendre mes fonctions, chacun comprendra que je ne puis demeurer à votre tête", a déclaré M. Sarkozy devant quelque 1500 cadres et élus de l'UMP à Paris. "Maintenant, je me dois à la France (...) Mes chers amis, mon devoir est de vous quitter. Cela me déchire le coeur mais je le fais parce qu'à mes yeux c'est la seule façon de bien servir l'intérêt de la France.", a-t-il ajouté.Nicolas Sarkozy avait auparavant dédié sa victoire à ses troupes : "Sans vous, rien, absolument rien n'aurait été possible (...) Cette victoire, c'est la vôtre." Il a encore demandé aux membres l'UMP de se mobiliser pour les législatives des 10 et 17 juin et promis qu'il s'exprimerait, "le moment venu", sur les "enjeux" de ce scrutin. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.