France/CPE: transports au ralenti en France à cause d'une grève

PARIS - Le trafic aérien ainsi que les transports en commun sont perturbés un peu partout en France en raison d'une journée de grève pour protester contre le nouveau contrat-jeunes. Les liaisons avec la Suisse sont aussi affectées.Quelque 135 manifestions sont également prévues dans tout le pays, notamment à Paris dans l'après-midi. Sur le plan politique, les syndicats ont refusé de rencontrer le premier ministre Dominique de Villepin pour discuter "d'aménagements" au contrat première embauche (CPE).M. de Villepin qui a exclu un retrait de ce contrat-jeunes avait également invité lundi par lettre les organisations étudiantes à le rencontrer séparément mercredi. Celles-ci n'ont pas encore fait connaître leur décision, mais elles devraient refuser, comme elles l'avaient fait la semaine dernière.Une première réunion vendredi entre le premier ministre et les syndicats de salariés s'était soldée par un échec. La CGT avait expliqué que les partenaires sociaux n'accepteraient pas un autre rendez-vous avec le premier ministre sans retrait du CPE.Des retards de 30 minutes à une heure affectent une partie des vols sur les aéroports parisiens de Roissy et d'Orly en raison d'un mouvement des contrôleurs aériens. certaines pistes ont été fermées à cause d'un débrayage des pompiers.Par ailleurs, deux TGV sur trois et moins de la moitié des trains régionaux étaient en circulation mardi matin, ont indiqué les autorités ferroviaires, selon lesquelles les liaisons internationales fonctionnaient normalement, sauf à destination de Genève.Tous les TGV au départ de la Suisse vers le sud de la France sont par ailleurs supprimés et des perturbations étaient attendues pour les liaisons Bâle-Paris.Dans la région parisienne, un train de banlieue sur trois circulait par exemple sur la ligne reliant la capitale à l'aéroport international Charles-de-Gaulle. A Paris même, 75% du trafic était assuré sur les lignes de métro et les autobus en début de matinée.Des perturbations dans les transports étaient attendues dans plus de 70 villes. Le préavis de grève déposé par sept des huit fédérations syndicales de cheminots contre le contrat première embauche court depuis lundi 20h00 jusqu'à mercredi 08h00. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.