Etats-Unis: le procès de l'officier Ehren Watada annulé

FORT LEWIS - Le procès de Ehren Watada, un officier américain qui refusait d'aller combattre en Irak, a été annulé mercredi sur la base militaire de Fort Lewis (nord-ouest). Un vice de forme est en cause.Un nouveau procès débutera le 19 mars pour le lieutenant Watada, 28 ans, premier officier à avoir refusé de partir en Irak parce qu'il considérait la guerre illégale, qui comparaissait depuis lundi devant une cour martiale.L'officier, devenu une icône du mouvement pacifiste aux Etats-Unis, devait témoigner mercredi. A cette occasion, la défense a demandé au juge chargé de l'affaire, le lieutenant colonel John Head, de fournir au jury militaire des instructions spéciales, dont la teneur n'a pas été précisée.Mais le juge a estimé qu'une "déclaration de fait" contenue dans ces instructions pouvait contredire un accord conclu avant le début du procès au sujet des raisons pour lesquelles le lieutenant a refusé de partir en Irak, et décidé d'annuler l'ensemble de cette procédure."Cette annulation pourrait très bien avoir pour conséquence de mettre fin aux poursuites", a déclaré l'avocat de l'officier, Eric Seitz, dans un communiqué."Même si la défense était prête à continuer avec le témoignage du lieutenant Watada, et même si nous étions très optimistes sur ce procès, nous considérons la décision d'annuler le procès pour vice de forme comme un événement extrêmement positif", a-t-il ajouté.Ehren Watada, qui risque jusqu'à 4 ans de prison, avait plaidé non coupable des deux chefs d'inculpation pesant contre lui, l'un pour ne pas avoir suivi son unité en Irak, et l'autre pour avoir expliqué publiquement les raisons de son refus.Mardi, l'accusation avait dénoncé le comportement de l'officier, l'accusant de s'être déshonoré et d'avoir déshonoré l'armée en décidant d'abandonner ses hommes et en accusant l'armée de commettre des crimes de guerre en Irak.Estimant que ce conflit était illégal parce que l'administration Bush avait menti sur les raisons de l'invasion du pays, Ehren Watada avait demandé à démissionner de l'armée ou à être envoyé en Afghanistan. Sa requête avait été rejetée.Le juge Head avait toutefois refusé que la légalité de la guerre soit évoquée au procès, estimant que cette question n'était pas du ressort du judiciaire.De nombreuses associations et personnalités, jusqu'au prix Nobel de la Paix sud-africain Mgr Desmond Tutu, ont apporté leur soutien à Ehren Watada.Selon Amnesty International, trois soldats américains non-gradés ont déjà été condamnés à des peines de 12 à 15 mois de prison pour avoir refusé de participer au conflit en Irak. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.