Etats-Unis: George W. Bush présente un budget axé sur l'Irak

WASHINGTON - George W. Bush a présenté un projet de budget déficitaire largement axé sur la guerre en Irak, qui promet d'attiser les frictions avec les démocrates au Congrès. Le président américain y réaffirme toutefois sa volonté d'arriver à l'équilibre budgétaire d'ici 2012.Sur un budget total de 2900 milliards de dollars, le déficit sera ramené à 244 milliards en 2007, avant de tomber à 239 milliards en 2008. 235 milliards sont réclamés pour les deux prochaines années au titre de la "guerre mondiale contre le terrorisme". "Nous sommes en guerre et notre première priorité est de nous assurer que nos troupes ont les ressources nécessaires", selon M. Bush."En tant que chef des armées, ma plus haute priorité est la sécurité du pays. Mon budget consacre des ressources importantes à la guerre contre le terrorisme, et assure la protection de notre pays contre ceux qui voudraient nous faire du mal", a ajouté le président. Le document inclut pour la première fois les sommes consacrées à l'Irak et à l'Afghanistan au budget général.Au total, avec les demandes présentées lundi, le coût de la "guerre contre le terrorisme" pour les Etats-Unis a grimpé à près de 662 milliards de dollars, a reconnu le gouvernement.Ces demandes promettent d'alimenter les frictions entre la Maison blanche et les démocrates qui dénoncent sans relâche la politique suivie par M. Bush en Irak. "Nous allons examiner cette demande de rallonge budgétaire avec la rigueur que le Congrès a ignorée pendant quatre ans", avait assuré dès vendredi le chef de la nouvelle majorité au Sénat, Harry Reid. Selon lui, "trop d'argent a été gaspillé dans des projets pharaoniques".Le coût pourtant risque de grimper encore, a reconnu à mots couverts la Maison Blanche, car les projections sont faites sur la base de l'activité actuelle. De ce fait, "le gouvernement pourrait ajuster les montants demandés" par le biais de collectifs budgétaires.Le budget prévoit l'équilibre des comptes à l'horizon 2012, en limitant drastiquement la progression de dépenses - hors défense - et en prolongeant les baisses d'impôts, très décriées par les démocrates, initiées par le gouvernement Bush. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.