Election au Conseil de sécurité: report, le Guatemala en tête

NEW YORK - La lutte à l'ONU pour un siège au Conseil de sécurité entre le Guatemala et le Venezuela d'Hugo Chavez, leur adversaire acharné, paraissait dans l'impasse. Six nouveaux tours de scrutin n'ont pas permis de désigner de vainqueur.Après dix tours infructueux lundi, l'Assemblée générale a effectué six nouveaux tours qui se sont révélés non concluants. Le Guatemala est resté nettement en tête avec un total oscillant entre 107 et 108 voix, contre un score de 76 à 78 voix, selon les tours, au Venezuela. Or la majorité des deux tiers requise pour être élu se situait aux alentours de 123 voix. La présidente Sheika Haya Rashed Al Khalifa, a levé la séance et ordonné la poursuite du vote.Plusieurs diplomates, interrogés avant la reprise des opérations de vote, ont estimé que le moment n'était pas encore venu de tenter de susciter une troisième candidature de compromis. Toutefois, l'ambassadeur du Mexique, Enrique Berruga, a indiqué que le groupe latino-américain de l'ONU allait se réunir dans la journée pour discuter de la situation.En 1979, une compétition marathon avait opposé Cuba à la Colombie pour un siège au Conseil de sécurité. Le 7 janvier 1980, au bout de deux mois et demi d'intrigues et de 154 tours de scrutin, c'est un troisième larron, le Mexique, qui l'avait emporté."Nous serions d'accord pour qu'un consensus émerge mais pour cela, nous avons une exigence importante: que John Bolton (l'ambassadeur américain) vienne à ce micro annoncer que tous les pays sur lesquels il a fait pression sont libres de voter comme ils le veulent", a déclaré à la presse l'ambassadeur du Venezuela, Francisco Javier Arias Cardenas.M. Bolton a exclu un tel geste, démentant exercer des pressions sur les délégations pour barrer la route au Venezuela. "Nous avons exprimé notre position clairement mais de façon très calme. Elle est motivée par notre préoccupation devant le comportement du Venezuela", a-t-il dit. "Il y a eu six nouveaux votes, six défaites pour le Venezuela, normalement en pareil cas, le pays qui est si loin derrière se retire, nous verrons ce qui va se passer", a-t-il ajouté. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.