Egypte: dix morts dans l'évacuation de réfugiés soudanais

LE CAIRE - Au moins dix réfugiés soudanais ont été tués lors de l'évacuation par la police de centaines de Soudanais qui campaient devant des bureaux de l'ONU au Caire. Ceux-ci exigeaient d'être transférés vers des pays tiers. Quelque 2000 policiers anti-émeutes, selon des témoins, sont intervenus à l'aube pour disperser les centaines de Soudanais qui campaient depuis plus de trois mois devant le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), dans un petit parc de la place Mustapha Mahmoud, dans le quartier de Mohandessin. "Il y a eu une panique qui a fait trente blessés chez les manifestants. Ils ont été immédiatement transportés à l'hôpital où dix d'entre eux sont décédés", a indiqué le ministère égyptien de l'intérieur dans un communiqué. "La plupart" des victimes sont "âgées ou jeunes", a-t-il précisé. Le chef des services ambulanciers locaux, qui a requis l'anonymat, a de son côté affirmé que vingt corps avaient été acheminés dans des centres médicaux. Les manifestants dénonçaient les mauvais traitement dont ils ont fait l'objet en Egypte et réclamaient que le HCR revienne sur les demandes d'asile qu'il a rejetées et qu'il les installe à l'étranger. L'agence a proposé de leur fournir davantage d'aide mais a refusé de les installer dans des pays tiers. La plupart des Soudanais ont été conduits dans un camp militaire, à Tora Balad, à quelque trente kilomètres au sud de la capitale. Environ 30 000 réfugiés soudanais sont enregistrés en Egypte mais des sources officieuses avancent que la population migrante est de deux millions. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.