Effondrement du toit d'un marché à Moscou: au moins 56 morts

MOSCOU - L'effondrement du toit d'un marché de Moscou a fait au moins 56 morts et 32 blessés dont deux sauveteurs, selon les responsables des services de secours. Ils estiment qu'il n'y a plus de survivants ensevelis dans les décombres.Lors d'une minute de silence observée pour entendre leurs appels, ce nombre a été estimé à une dizaine de personnes en milieu de journée.Les sauveteurs - quelque 500 hommes au total - ont été obligés de progresser très prudemment, car une grande partie du toit restait suspendue en l'air et menaçait de s'effondrer à tout instant. L'opération de recherche de survivants s'est terminée, pour faire place aux techniciens du bâtiment chargés de déblayer les décombres.La cause présumée de la catastrophe était la neige, tombée abondamment sur Moscou ces derniers jours et qui s'était accumulée sur le toit, une coupole de béton armé de 80m de diamètre, au sommet concave.Cependant, un défaut de construction de ce bâtiment vieux de trente ans pourrait y avoir contribué. La couche de neige aurait été de 40cm seulement, alors que le toit était censé supporter 140cm.La plupart des victimes étaient des commerçants originaires du Caucase et d'Asie centrale, et notamment des Azerbaïdjanais, ont indiqué des responsables.Plusieurs heures après l'accident, de nombreux survivants et leurs proches étaient toujours en état de choc. "J'étais venu chercher mon frère, qui travaillait au marché, mais il est mort. Je ne sais pas comment je m'en suis sorti. Je n'ai entendu aucun bruit avant l'effondrement", confiait un Azerbaïdjanais de 40 ans.L'effondrement du toit s'est produit à 05h20 (03h20 en Suisse), à une heure où le marché de quelque 2000 m2 n'était pas encore ouvert aux clients. Mais les commerçants et les livreurs avaient déjà commencé leur travail.D'après des témoignages recueillis sur place, plusieurs personnes prisonnières des ruines ont pu appeler les secours ou leurs proches avec leur téléphone portable.La coupole effondrée du marché Basmannyi avait été conçue par le même architecte, Nodar Kantcheli, que le parc aquatique Transvaal, détruit lors d'un incident similaire en février 2004.M. Kantcheli est toujours poursuivi en justice pour cet accident qui avait fait 28 morts. Interrogé jeudi matin par les médias russes, il a déclaré que l'accident du marché était probablement dû à une "exploitation incorrecte" du bâtiment. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.