Concours de l'Eurovision: la Suisse avec DJ Bobo éliminée

HELSINKI - La Suisse sera absente de la finale 2007 du concours de l'Eurovision Song Contest (ESC). Le candidat helvétique DJ Bobo n'a pas été qualifié jeudi soir à Helsinki lors de la demi-finale. Il ne représentera donc pas son pays samedi avec sa chanson contestée "Vampires are alive".Avec DJ Bobo, René Baumann de son vrai nom, la Suisse présentait pour la première fois depuis des années un chanteur établi. Né le 5 janvier 1968 à Kölliken (AG) et boulanger de formation, le chanteur a déjà vendu plus de 13 millions d'albums.Quarante-deux pays au total participent à l'édition 2007 de l'Eurovision, un record. La finale, qui se tiendra samedi soir à Helsinki, sera suivie en direct par quelque 120 millions de téléspectateurs. La Serbie et le Bélarus, qui figurent parmi les favoris des bookmakers, se sont qualifiés pour la finale du 52e concours de la chanson.De loin l'artiste la plus talentueuse de la demi-finale jeudi soir au Hartwall Areena d'Helsinki, la chanteuse serbe Marija Serifovic, 23 ans, est en tête des paris enregistrés par les bookmakers britanniques, devant le groupe suédois The Ark, qualifié d'office pour la finale après son placement parmi les dix premiers lors de l'édition 2006 de l'Eurovision.Marija Serifovic s'est qualifiée avec les artistes de neuf autres pays: le Bélarus, la Macédoine, la Slovénie, la Hongrie, la Géorgie, la Lettonie, la Bulgarie, la Turquie et la Moldavie. Les participants de la finale sont les pays fondateurs (Allemagne, Espagne, France et Royaume-Uni), les dix meilleurs pays de la finale 2006(Arménie, Bosnie-Herzégovine, Finlande, Grèce, Irlande, Lituanie, Roumanie, Russie, Suède et Ukraine) et les dix qualifiés de la demi-finale du 10 mai.DJ Bobo s'était attiré les foudres de certains milieux religieux suisses. L'Union démocratique fédérale (UDF) a lancé une pétition pour demander au Conseil fédéral d'interdire sa chanson. Le gouvernement a répondu qu'il n'est pas compétent en ce domaine.L'Alliance évangélique suisse (SEA) avait poursuivi le combat lancé par l'UDF avec une campagne d'affichage en Suisse alémanique contre le suicide. L'UDF et le SEA estiment que la chanson de DJ Bobo "minimise satan et l'enfer" et "blesse profondément le ressentiment religieux". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.