Colombie: un chef des FARC a été libéré

Le président colombien Alvaro Uribe a libéré un chef des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). Il s'agit de relancer le processus de paix et parvenir à la libération d'otages détenus par les rebelles d'extrême gauche.M. Uribe a précisé que c'était à l'initiative du président français Nicolas Sarkozy qu'il avait libéré Rodrigo Granda, considéré comme le "ministre des Affaires étrangères" des FARC."Le président de la République salue cette décision très importante et courageuse, qu'il avait expressément demandée au président Uribe dans le cadre de ses efforts destinés à obtenir la libération des otages, en particulier de notre compatriote Ingrid Betancourt", a réagi l'Elysée dans un communiqué.Cette mesure relance les espoirs de libération pour la Franco-colombienne Ingrid Betancourt, détenue depuis 2002, et pour trois ressortissants américains capturés en 2003. La libération de M. Granda fait partie du plan présenté par le président colombien Alvaro Uribe, qui a déjà autorisé l'élargissement de 190 rebelles en signe de bonne volonté.Le gouvernement colombien a d'ailleurs affiché sa ferme volonté de maintenir le processus de libération des rebelles des FARC, malgré l'opposition farouche de la guérilla et l'inquiétude des familles des otages.Dimanche, la direction des FARC avait fait savoir qu'elle n'accordait aucun crédit à ces libérations. Elle a qualifié le plan de M. Uribe de "farce", posant la démilitarisation des municipalités de Florida et de Pradera comme préalable à toute négociation.Dans un communiqué publié dans la nuit, le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) a indiqué que la France, l'Espagne et la Suisse saluent cette "initiative importante". Ces trois pays tentent d'apporter leur médiation à la crise. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.