Cinq jeunes filles tuées en Irak par l'armée américaine

BAGDAD - Cinq jeunes Irakiennes ont été tuées lorsqu'un char américain a ouvert le feu contre des insurgés réfugiés dans un bâtiment, à Ramadi, à l'ouest de Bagdad, a annoncé l'armée américaine. Un homme a également été tué dans ces tirs.Deux hommes armés postés sur le toit d'un bâtiment ont ouvert le feu, mardi avant l'aube, sur une patrouille américaine venue neutraliser une bombe artisanale dans le quartier de Hamaniyah, dans le nord de Ramadi."Après avoir obtenu confirmation de la position des deux hommes, les forces de la coalition ont riposté avec des tirs d'armes automatiques. Comme l'engagement se poursuivait, un char de la coalition a tiré plusieurs obus", selon un communiqué de l'armée américaine."Les soldats de la coalition ont fouillé attentivement le bâtiment et découvert les corps d'un homme et de cinq filles, allant de l'âge du bébé à celui de l'adolescente", a poursuivi l'armée américaine."Une femme, blessée et présente sur les lieux, a refusé d'être soignée", tandis que des voisins ont affirmé que la maison était réputée abriter des insurgés, selon l'armée. "Il a été signalé qu'un des insurgés a été blessé et emporté par d'autres insurgés", selon le communiqué."C'est un jour particulièrement tragique qui nous rappelle que les actions des insurgés se répercutent sur tous les Irakiens. Des efforts ont été engagés pour offrir toute l'aide possible aux familles des victimes", a déclaré le lieutenant-colonel des Marines Bryan Salas, porte-parole de l'armée américaine.La ville de Ramadi, à 110 km à l'ouest de Bagdad, est l'un des foyers de l'insurrection sunnite en Irak. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.