Caricatures de Mahomet: le Danemark ferme son ambassade à Islamabad

ISLAMABAD - Le Danemark a "temporairement" fermé son ambassade au Pakistan, où des manifestations se sont poursuivies contre la publication en Europe de caricatures de Mahomet. Islamabad a de son côté rappelé son ambassadeur à Copenhague."L'ambassade est temporairement fermée jusqu'à nouvel ordre", affirme un répondeur automatique à l'ambassade du Danemark, dont les affaires consulaires sont désormais assurées par l'ambassade d'Allemagne.L'ambassadeur du Danemark Bent Wigotski a été convoqué, comme d'autres chefs de mission diplomatiques européens au ministère pakistanais des Affaires étrangères, a indiqué un diplomate européen sous couvert d'anonymat, sans préciser le motif de la convocation.L'ambassadeur du Pakistan au Danemark a de son côté été rappelé "pour consultations" à Islamabad, a annoncé le ministère pakistanais des Affaires étrangères. Celui-ci a précisé que ce rappel avait trait aux caricatures de Mahomet, publiées pour la première fois en septembre au Danemark.Cinq personnes ont été tuées mardi et mercredi au Pakistan lors de violences qui ont suivi des manifestations contre ces dessins. Vendredi, la police a fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser une foule de 2000 protestataires qui avaient bloqué une autoroute en périphérie de Karachi (sud), où jeudi 35 000 personnes avaient manifesté sans incident majeur.Une centaine de manifestants ont été arrêtés après qu'ils eurent incendié quelques véhicules et jeté des pierres, selon la police.En prévention d'incidents vendredi, jour de la grande prière hebdomadaire musulmane, les autorités pakistanaises avaient arrêté quelque 150 militants islamistes et placé en résidence surveillée un leader extrêmiste, Hafiz Saeed, fondateur du groupe Lashkar-e-Taiba, interdit en 2001.Des dizaines d'autres manifestations ont été organisées, généralement sans incident, à Karachi et dans d'autres grandes villes du Pakistan.Un millier de protestataires se sont notamment réunis à Peshawar (nord-ouest), où aux cris de "mort au Danemark" de la foule, un leader islamiste local a offert une "prime" d'un million de roupies (14 000 euros) et une voiture neuve pour la mort des dessinateurs de ces caricatures jugées insultantes pour les musulmans. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.