Bush renonce à présenter Bolton comme ambassadeur à l'ONU

WASHINGTON - George W. Bush a renoncé à obtenir du Congrès une prolongation du mandat de l'ambassadeur américain à l'ONU, John Bolton, a annoncé la Maison blanche. Le mandat du diplomate arrive à échéance en décembre."Le président a accepté à contrecoeur la décision de l'ambassadeur américain à l'ONU John Bolton de mettre fin à sa mission au sein de l'administration quand son mandat actuel arrivera à expiration", a déclaré une porte-parole de la Maison Blanche, Dana Perino.M. Bush avait été contraint de nommer M. Bolton par décret en août 2005, devant les réticences suscitées par sa personnalité et l'impossibilité de surmonter les manoeuvres d'obstruction de l'opposition démocrate.Mais une telle nomination n'est valable que le temps de la législature en cours. Pour être reconduit, M. Bolton devait être confirmé par le Sénat. Or la confirmation de ce néo-conservateur critiqué jusque dans les rangs républicains était tout sauf acquise, face à un Congrès dont la nouvelle majorité démocrate s'installera en janvier.Le 9 novembre, le président avait renvoyé au Sénat la nomination de John Bolton, avec l'intention évidente d'obtenir sa confirmation devant la majorité républicaine encore en place.Selon ses détracteurs, M. Bolton est mal placé pour représenter les Etats-Unis aux Nations unies. Ils lui reprochent ses vives critiques contre l'ONU et même son mépris, selon eux, pour la coopération internationale. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.