Bush: leadership américain et réduction de la dépendance pétrolière

WASHINGTON - George W. Bush a affirmé la nécessité d'un "leadership" mondial américain en 2006. Cela passe, selon lui, par un engagement international offensif et une réduction de 75% de la dépendance au pétrole du Proche-Orient d'ici à 2025.Pour atteindre ce but, le président américain a aussi appelé, dans son discours sur l'état de l'Union, les pays du Moyen-Orient, y compris les alliés saoudien et égyptien, à pousser plus avant les réformes démocratiques. Evoquant les récentes élections palestiniennes, il a appelé le Hamas à reconnaître Israël et à rejeter le terrorisme."Le seul moyen de protéger notre peuple (...) le seul moyen d'assurer la paix, le seul moyen de maîtriser notre destinée, c'est notre leadership. Les Etats-Unis d'Amérique continueront donc à être en tête", a déclaré M. Bush dans son discours annuel devant le Congrès.Cette allocution s'est largement apparentée à une défense de son action en ce début d'année électorale. Les Américains renouvellent en novembre leur Chambre des représentants et une partie du Sénat, alors que la popularité du chef de l'Etat est au plus bas dans les sondages.Dans un discours affirmant son optimisme mais aussi la nécessité pour les Américains de prendre en mains leur destinée, M. Bush a affirmé que "la seule alternative au leadership américain, c'était un monde dramatiquement plus dangereux et inquiet". Poussé par une partie de son opinion à rappeler les troupes déployées en Irak, il a assuré qu'elles y restaient "pour gagner" et a écarté "un retrait brusque".Devant tout ce que le pays compte de personnalités politiques, il a dit sa ferme détermination de poursuivre la lutte contre les terroristes, malgré toutes les critiques qu'elle lui a attirées, comme l'engagement en Irak ou encore les moyens employés en son nom, tels les sévices dans les prisons et les écoutes téléphoniques sans mandat de la justice.Mais il a aussi affirmé la nécessité de maintenir le leadership économique américain. "Nous construirons la prospérité de notre pays en renforçant notre leadership économique dans le monde", a-t-il souligné, citant explicitement la concurrence de la Chine et de l'Inde.Il a fixé comme objectif aux Etats-Unis de réduire de plus de 75% leurs importations de pétrole provenant du Moyen-Orient d'ici à 2025. "L'Amérique est trop dépendante du pétrole qui vient souvent de régions instables du monde", a-t-il expliqué. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.