Bush appelle à un plus fort engagement allié en Afghanistan

RIGA - Les appels à un plus fort engagement allié en Afghanistan se sont faits insistants à Riga, avant l'ouverture d'un sommet de l'OTAN largement consacré à la détérioration de la situation dans ce pays. Les violences ont encore fait trois morts.Les dirigeants de l'Alliance atlantique sont réunis pour la première fois sur le sol de l'ancienne URSS. Ils ont entamé la rencontre par un dîner de travail. Avant de se rendre dans la capitale lettone, le premier ministre britannique Tony Blair a exhorté les alliés à faire davantage en Afghanistan. Il a estimé que "la crédibilité de l'OTAN est en jeu"."Si on ne réussit pas en Afghanistan, c'est l'ensemble du monde qui deviendra moins sûr", a-t-il averti, plaidant pour "un signe fort de l'OTAN".Cinq attentats suicide ont fait depuis dimanche 20 morts, dont deux soldats canadiens de l'OTAN. Mardi encore, deux militaires de l'Alliance ont été tués par un engin piégé près de Kaboul. Le secrétaire général de l'OTAN Jaap de Hoop Scheffer a fustigé l'incapacité des alliés à fournir les renforts nécessaires face à l'insurrection des talibans."Il n'est pas acceptable que notre mission dans le sud manque toujours de 20% de ses effectifs nécessaires", a-t-il jugé. L'OTAN a pris en 2003 en Afghanistan la tête d'une Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) mandatée par l'ONU et qui regroupe 32'000 soldats de 37 pays, dont les 26 pays alliés et la Suisse, pour appuyer le gouvernement de Hamid Karzai.Depuis cet été, l'OTAN s'est heurté dans le sud à une résistance plus forte que prévue des talibans, qui avaient été chassés du pouvoir à la fin 2001. Les attaques et les attentats attribués aux "étudiants en religion" ont déjà fait 3700 morts cette année, quatre fois plus qu'en 2005. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.