Brésil: Lula a été réélu président avec plus de 60% des voix

BRASILIA - Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a été réélu triomphalement au second tour de l'élection présidentielle avec plus de 60% des voix. Sur plus de 99% des votes dépouillés, il a obtenu 60,8% des voix contre 39,2% à son rival social-démocrate.Dans son discours de remerciement aux électeurs dans un hôtel de Sao Paulo, M. Lula a indiqué qu'il continuerait "de gouverner pour tous mais que les pauvres auront la préférence" dans son prochain gouvernement."Le Brésil connaît un moment magique de consolidation de la démocratie brésilienne", a dit M. Lula qui a souligné que sa victoire était "celle de la sagesse du peuple brésilien, qui a senti que sa vie s'était améliorée". "Et contre cela, il n'y a pas de rival", a-t-il expliqué.Revêtant un tee-shirt où l'on pouvait lire "La victoire est celle du Brésil", il a aussi indiqué qu'il mènerait un "politique budgétaire dure". Selon lui, la solution des problèmes du Brésil "réside dans la croissance de l'économie et de la distribution des revenus". Son adversaire Geraldo Alckmin lui a téléphoné moins d'une heure et demi après la fermeture du scrutin pour reconnaître sa défaite.Dès l'annonce des résultats, plusieurs milliers de partisans de M. Lula ont commencé à faire la fête sur l'avenue Paulista, principale artère de Sao Paulo. Au son des percussions, les refrains de la campagne électorale - "Olé, Olé, Olé, Ola, Lula, Lula" et "Lula de nouveau avec la force du peuple" - résonnaient au milieu d'un concert de klaxons.M. Lula obtient un score proche de celui qu'il avait obtenu en 2002 lors de sa première élection à la présidence: 61,2% contre un autre membre du Parti de la social-démocratie brésilienne (PSDB), José Serra, gouverneur élu de l'Etat de Sao Paulo.Le 1er octobre, l'ancien ouvrier métallurgiste et dirigeant syndical devenu président en 2002 avait manqué de justesse la réélection au premier tour. Il avait obtenu 48,6% des voix contre 41,6% à M. Alckmin. Ce ballottage surprise avait été provoqué par le scandale de l'achat d'un dossier anti-opposition par son Parti des travailleurs (PT), intervenu en pleine campagne électorale, à quinze jours seulement du scrutin. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.