Bicentenaire d'Austerlitz: début des commémorations en Tchéquie

SLAVKOV - Les commémorations du bicentenaire de la bataille d'Austerlitz ont débuté à Slavkov, dans l'est de la République tchèque. Cette bataille avait vu la victoire de Napoléon sur l'empereur François d'Autriche et le tsar Alexandre 1er. Plus de 3500 volontaires russes, espagnols, anglais, français ou autrichiens se trouvent sur place. Ils vont participer samedi à la grande reconstitution prévue au pied de la colline de Santon, près de Brno. Malgré le froid, certains dorment sous tente, en pleine campagne, d'autres bivouaquent dans une ancienne caserne. "On est complètement débordés", soupire Jakub Zamek qui supervise les opérations depuis "l'état-major" installé près de la ville de Brno. Dans le supermarché voisin, personne ne s'étonne de voir une escouade de hussards pousser un caddie rempli de victuailles. Fantassins, grognards et cavaliers, en grande tenue d'époque, se sont entraînés toute la journée de vendredi sur différents sites du plateau de Pratzen et dans la cour de l'ancienne caserne. On parle toutes les langues mais les ordres sont donnés en français. Sur la butte de Zuran, où Napoléon s'était posté avant la bataille, quelques dizaines d'inconditionnels, se sont retrouvés. Ils ont chanté "la Marseillaise" à l'heure de la victoire. Les organisateurs attendent plus de 30 000 personnes pour le spectacle de samedi. Quelque 60 % des billets ordinaires (9 euros) ont été vendus et il ne reste plus de tribunes assises (60 à 70 euros). Vendredi après-midi, la ministre française de la Défense, Michèle Alliot Marie, a assisté à deux cérémonies de recueillement en présence des autorités régionales. Sur les cartes d'aujourd'hui, Austerlitz n'existe pas. Au fil du temps, les noms des célèbres lieu-dits qui ont vu s'affronter les troupes françaises, russes et autrichiennes ont changé plusieurs fois au gré des occupants de la région. Il faut aujourd'hui se rendre à Slavkov qui s'appela aussi Nouozedelits, Neuzedlitz ou Novosedlice. A Paris, le bicentenaire de la bataille d'Austerlitz a été célébré vendredi soir sur la place Vendôme, lors d'une cérémonie militaire suivie d'un spectacle son et lumière. Le 2 décembre 1805, 71 000 soldats de la Grande armée mirent en déroute en moins de six heures les 91 000 hommes des forces russe et autrichienne. L'affrontement laissa 19 000 morts et blessés du côté des vaincus, 9000 en face. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.