Bavures des GI's: respect des règles d'engagement, selon l'armée US

BAGDAD - Les soldats américains ont respecté les règles d'engagement en Irak dans l'affaire de la bavure présumée de Ishaqi, a affirmé l'armée américaine. Selon la BBC, 11 civils, dont des femmes et des enfants, auraient été délibérément abattus en mars dernier."En réponse aux accusations selon lesquelles jusqu'à 13 civils auraient été tués le 15 mars dans une frappe aérienne près de Ishaqi, au sud de Samarra, une enquête a été ouverte dès le lendemain", a expliqué le général William Caldwell, dans un communiqué."L'enquête a révélé que le commandant sur le terrain avait capturé et tué des terroristes, tout en respectant les règles d'engagement et d'usage de la force en Irak", a-t-il ajouté."Sur la base d'informations jugées dignes de foi, les soldats de la Coalition ont effectué un raid le 15 mars près d'Ishaqi, capturant Ahmad Abdallah Muhammad Na'is al-Utaybi, surnommé Hamza, un chef local d'Al-Qaïda de nationalité koweïtienne, et tuant Oudaï Faris al-Tawafi, surnommé Abou Ahmed, un spécialiste en explosifs", a poursuivi le général américain."A leur arrivée, les soldats ont été la cible de tirs directs depuis un bâtiment. Le commandant sur le terrain a ordonné de riposter puis a demandé un soutien aérien, qui a éliminé la menace. Les corps de Abou Ahmed et de trois non-combattants ont été retrouvés. L'enquête a conclu à la possibilité que jusqu'à neuf personnes ont pu être tuées dans des dommages collatéraux", a précisé le général."Les accusations selon lesquelles les troupes ont assassiné une famille dans sa maison et tenté de dissimuler ce crime en demandant une frappe aérienne, sont absolument fausses. L'enquête a révélé que le commandant sur le terrain avait respecté les règles d'engagement et d'emploi graduel de la force, jusqu'à l'élimination de la menace", a assuré l'officier supérieur.La BBC a diffusé vendredi les images de plusieurs adultes et enfants irakiens morts, des civils qui auraient été délibérément abattus par les troupes américaines le 15 mars à Ishaqi, à environ 100 km au nord de Bagdad.Onze civils irakiens, parmi lesquels cinq femmes et quatre enfants, auraient trouvé la mort dans un raid contre une maison et lorsque les soldats américains ont fait exploser le bâtiment, selon la police irakienne. L'armée américaine avait fait état de la mort de quatre civils dans l'écroulement de leur maison après une fusillade. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.