Avec "Munich", Steven Spielberg aborde un sujet explosif

LOS ANGELES - "Munich", le nouveau film de Steven Spielberg, fait couler beaucoup d'encre deux semaines avant sa sortie américaine. Relatant la prise d'otages des Jeux Olympiques de 1972, le film aborde un épisode marquant du conflit israélo-palestinien. Steven Spielberg n'est pas un novice des films à tonalité grave. Le réalisateur des "Dents de la mer", de "Jurassic Park" et de "La guerre des mondes" est aussi celui de "La liste de Schindler" sur l'Holocauste et d'"Amistad" consacré à la traite négrière. Mais avec "Munich", long métrage à gros budget (70 millions de dollars), c'est la première fois que le réalisateur raconte un épisode d'une guerre toujours en cours. Ce film marque aussi l'une des rares incursions de Hollywood sur le sujet du conflit israélo-arabe. En 1960, Otto Preminger avait réalisé "Exodus", une fresque manichéenne sur fond de création de l'Etat hébreu 12 ans plus tôt. Mais alors que la seconde Intifada est entrée en septembre dans sa sixième année et a fait plus de 4900 morts, "Munich" sera immanquablement regardé de très près par les deux camps. Conscient de la sensibilité du sujet, Spielberg a entouré son tournage du plus grand secret. Il a imposé le silence à l'équipe et n'a dévoilé qu'une partie du scénario à ses acteurs, selon le magazine "Time", qui a obtenu le seul entretien du metteur en scène. "Au milieu de toute cette intransigeance, il faut une prière pour la paix, parce que les plus grands ennemis ne sont pas ni les Palestiniens ni les Israéliens. Le plus grand ennemi dans la région, c'est l'intransigeance", a déclaré Spielberg à l'hebdomadaire. "Munich" raconte comment les services secrets israéliens ont poursuivi et tué les commanditaires de la prise en otage d'athlètes israéliens, les 5 et 6 septembre 1972, par huit Palestiniens du groupe terroriste "Septembre noir". La prise d'otages s'était terminée par un carnage: 11 Israéliens, cinq Palestiniens et deux policiers allemands avaient trouvé la mort. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.