Au moins 13 civils tués dans des raids aériens nocturnes au Liban

BEYROUTH - Au moins 13 civils ont été tués dans la nuit de lundi à mardi dans la destruction de leurs habitations au Liban sud par l'aviation israélienne. Celle-ci poursuivait ses bombardements nocturnes dans d'autres régions, selon la police.Les corps de six civils ont été dégagés des décombres d'une maison de deux étages, abritant deux couples d'une même famille et leurs neuf enfants, détruite par l'aviation israélienne dans le village frontalier de Aïtaroun. Quelques heures plus tôt, les corps d'une femme, ses deux filles ainsi que leur employée sri-lankaise, ont été retrouvés sous les décombres de leur villa dans la ville portuaire de Tyr.Par ailleurs, l'aviation et la marine israélienne poursuivaient dans la nuit le pilonnage de la banlieue sud de Beyrouth, bastion du Hezbollah, dont plusieurs quartiers du "périmètre de sécurité" du parti chiite, ont été complètement détruits par quatre jours de bombardements consécutifs, a constaté un journaliste de l'AFP.Cinq membres d'une même famille, dont trois enfants, ont été blessés lors d'une nouvelle série de raids aériens sur Baalbeck, un autre bastion du Hezbollah dans l'est du Liban, selon la police. Deux bâtiments abritant des bureaux de responsables du Hezbollah dans le centre de la ville, qui compte 100'000 habitants, ont été détruits.Les chasseurs-bombardiers israéliens ont en outre bombardé à cinq reprises les collines de Rachaya al-Foukhar, dans le secteur oriental du Liban sud, quelques minutes après qu'une salve de 16 roquettes de type Katioucha eurent été tirées en direction du nord d'Israël.Une cinquantaine d'obus, tirés par l'artillerie de campagne depuis le nord d'Israël, sont en outre tombés sur cette région limitrophe d'Israël, le long de laquelle les combattants du Hezbollah sont déployés, a indiqué la police, sans faire état de victime.Ces morts portent à 59 le nombre de civils tués lundi au Liban, et à 208 le nombre de ceux tués depuis le 12 juillet, selon un bilan partiel établi par l'AFP de source policière et hospitalière. En outre, 448 civils ont été blessés depuis cette date. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.