Assassinat de Hrant Dink: l'adolescent arrêté passe aux aveux

BERNE - Le jeune Turc de 17 ans soupçonné d'avoir assassiné le journaliste Hrant Dink est passé aux aveux, rapporte la télévision CNN-Turk qui cite le procureur de la ville de Samsun. Les mobiles de son geste ne sont pour l'heure pas connus.Le Premier ministre turc Tayyip Erdogan a confirmé samedi soir l'arrestation de ce jeune homme sans emploi ainsi que six autres personnes à Samsun, 32 heures après l'assassinat du journaliste et essayiste turco-arménien Hrant Dink. Un avion spécial a transporté l'adolescent durant la nuit à Istanbul, où les enquêteurs l'ont interrogé.Le père du jeune homme avait appelé la police après avoir reconnu son fils sur les images diffusées par les télévisions. Les images des caméras de surveillance de magasins de la rue où Hrant Dink, 52 ans, a été abattu, ont montré un jeune homme brun portant une veste en jean et coiffé d'un béret blanc. Il tenait un objet, apparemment un pistolet, sous sa veste.Selon le gouverneur d'Istanbul, Muammer Guler, le suspect s'est rendu dans les bureaux de l'hebdomadaire bilingue turco-arménien "Agos", dont M. Dink était le directeur, environ trois heures avant le crime. Il a demandé à rencontrer le journaliste, se heurtant à un refus. Deux heures plus tard, il se tenait toujours dans la rue en bas de l'immeuble.M. Dink a été tué de trois balles dans la tête et la gorge, devant les locaux de son journal, à Sisli, en plein centre de la rive européenne d'Istanbul.L'assassinat de cet intellectuel critique de la position officielle turque sur les massacres d'Arméniens commis en Anatolie sous l'Empire ottoman, conspué comme un "traître" par l'extrême-droite pour les avoir qualifiés de "génocide", a créé une onde de choc à travers le pays. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.