Aide au Liban: situation alarmante dans les villages du sud

GENèVE - Les équipes du CICR ont découvert une situation humanitaire alarmante dans les villages du sud du Liban proches de la frontière israélienne, a annoncé l'organisation. L'eau fait cruellement défaut pour la population civile."Les conditions sanitaires, alimentaires et de l'approvisionnement en eau dans ces villages sont alarmantes. La qualité de l'eau et l'accès à l'eau sont critiques. Les camions-citerne n'approvisionnent plus quelques villages. Les pompes à eau ne fonctionnent plus en raison du manque d'électricité et de fuel", a affirmé le CICR dans un rapport de situation.Les ressources alimentaires s'épuisent et des médicaments de base sont nécessaires, en particulier pour le traitement des maladies chroniques, ajoute l'organisation.Elle précise qu'il est très difficile de déterminer le nombre exact de gens qui restent encore dans ces villages ou de personnes déplacées y ayant trouvé refuge. La sécurité reste la principale préoccupation des habitants."Dans plusieurs villages, les habitants se cachent depuis le début des opérations militaires. Les déplacés s'abritent dans les écoles et les patients s'entassent dans les hôpitaux, en attendant d'être évacués", poursuit le rapport du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).Selon un délégué à Blida, à quelques kilomètres de Bent Jbeil, environ 700 personnes, dont 300 enfants, ont trouvé refuge dans une mosquée. Dans d'autres villages isolés, les rues sont vides. Des corps des victimes n'ont pas été enterrés de crainte des bombardements et d'autres sont juste cachés sous des décombres.Une équipe du CICR n'a pas pu distribuer de l'aide le 25 juillet à Rmeish, à quelques kilomètres de la frontière israélienne, en raison des opérations miltiaires. Mercredi, le CICR n'a pas pu se rendre dans la région au sud de Tyr.Une équipe du CICR est prête à retourner dans ces villages du sud du Liban avec de l'aide "dès que la situation le permettra", indique l'organisation. L'aide parvient par contre sans encombre dans la ville de Tyr.Des délégués du CICR ont au début de la semaine réussi à se rendre dans une série de villages le long de la frontière israélo-libanaise, à Bent Jbeil, Aitaroun, Kfar Kila, Houla, Meiss el Jebel, Blida et Rmeish. Les délégués avaient aussi pu se rendre dans la région de Tyr à Tibnine, Qana, Bazouriye, Jouaya, Silaa, Srifa, Maaroub, Deir Qanoun en Nahr et Aabbassiye. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.