Abdullah Gül pas élu président de la Turquie faute de quorum

ANKARA - Le ministre turc des Affaires étrangères Abdullah Gül, seul candidat en lice dans l'élection présidentielle en Turquie, n'a pas pu être élu faute d'un quorum nécessaire au parlement. Il a dit renoncer à briguer la magistrature suprême.Le président du parlement Bülent Arinç a procédé à deux décomptes des députés présents dans la salle pour pouvoir ouvrir le scrutin. Mais le quorum des deux-tiers des députés présents, soit 367, n'ayant pas été atteint, il a levé la séance. Abdullah Gül avait annoncé peu auparavant qu'il se retirerait de la course s'il n'était pas élu dimanche. "Après cette fois, ma candidature est hors de question", a-t-il déclaré.356 et 358 députés étaient présents lors des deux décomptes, a dit M. Arinç. M. Gül, numéro deux du Parti de la Justice et du Développement (AKP), issu de la mouvance islamiste, avait obtenu 357 voix, sur les 367 requises pour être élu, lors du premier tour du scrutin présidentiel le 27 avril. L'AKP dispose de 352 députés.M. Gül s'est heurté à l'hostilité de l'armée et d'une partie de l'opinion publique, soucieuses de préserver le caractère laïque de la République turque. Le premier tour de l'élection a été annulé le 1er mai par la Cour constitutionnelle, selon laquelle les deux-tiers des députés devaient être présents pour que le vote puisse être valable. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.