Une bulle immobilière ne peut pas être exclue en Suisse

Une bulle immobilière en Suisse ne représente pas une chimère, estime une étude du bureau d'aménagement Fahrländer Partner et de l'institut de recherches BAK. Le bas niveau des taux d'intérêts et la concurrence entre les banques dans les affaires hypothécaires en accroissent le risque.Ces dernières années, des ménages avec des revenus et une fortune relativement basses sont parvenus à obtenir un crédit hypothécaire, écrivent les auteurs de l'étude "Immoprog". Jusqu'alors, les établissements financiers étaient plutôt réticents à octroyer des emprunts à cette couche de la population. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.