Fraude fiscale: Pierre Mirabaud regrette ses propos sur la Gestapo

Le président des banquiers suisses Pierre Mirabaud a regretté une déclaration qu'il avait faite la veille en relation avec le scandale fiscal en Allemagne. Il avait affirmé que les méthodes des autorités allemandes étaient "dignes de la Gestapo", la police politique des nazis."Pierre Mirabaud regrette l'impression qui a pu être produite lorsqu'il a attribué aux services secrets allemands des méthodes dignes de la gestapo", a indiqué son service de presse dans un bref communiqué transmis à l'ATS. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.