La BNS voit une croissance moins ambitieuse mais plus durable.

La Banque nationale suisse (BNS) reste pessimiste sur les perspectives conjoncturelles de la Suisse. La situation est morose et la politique monétaire de la BNS ne pourra pas mettre le pays à l'abri des tourmentes extérieures, selon son président Jean-Pierre Roth.L'année 2009 sera difficile pour l'économie de la Suisse et sera marquée par le recul le plus important du produit intérieur brut (PIB) depuis 1975. Et tout porte à croire que 2010 le sera aussi, a expliqué le président de la BNS. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.