Paris défend son attitude et répond à la Suisse dans l'affaire HSBC

Le ministre français du budget Eric Woerth a défendu l'attitude de ses services dans l'affaire de la liste de contribuables français soupçonnés de dissimuler des avoirs à l'étranger. Selon lui, "l'erreur aurait été de ne rien faire et de ne rien dire"."On m'aurait (alors) reproché de ne pas lutter contre la fraude, voire de protéger des personnes", a-t-il déclaré dans un entretien au quotidien économique "La Tribune". Selon lui, "la lutte contre la fraude fiscale ne peut pas simplement être une pétition de principe". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.