Volkswagen envisage des réductions d'effectifs en Europe

BERNE - Le constructeur automobile allemand Volkswagen envisage des réductions d'effectifs dans ses usines de Bruxelles, de Pampelune (Espagne) et de Palmela (Portugal). Jusqu'à 2400 postes pourraient être biffés."Nous avons un problème dans nos usines d'Europe de l'Ouest, et nous allons y réduire le personnel, comme nous l'avons fait en Allemagne", a déclaré Horst Neumann, directeur des ressources humaines de VW, au quotidien régional Hannoversche Allgemeine Zeitung (HAZ)."Le marché est en croissance dans des pays comme la Russie, l'Inde ou la Chine, mais en même temps d'autres pays comme l'Espagne perdent leur avantage en termes de coûts. De plus, nous devons cesser d'exploiter des usines aux trois quarts seulement de leur capacité", a expliqué M. Neumann, qui précise vouloir "éviter si possible" de fermer des usines car cela serait "dramatique".Selon le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) de samedi, qui ne cite pas ses sources, les suppressions d'emplois à venir en Belgique, Espagne et Portugal seraient de l'ordre de 20% des effectifs actuels, soit 2400 emplois sur 12'000.Pour redresser sa rentabilité défaillante, Volkswagen avait annoncé au début de l'année la suppression de 20'000 emplois en Allemagne d'ici trois à cinq ans. En septembre, le groupe a conclu un accord avec les syndicats pour supprimer la semaine de quatre jours dans ses usines déficitaires de l'ouest de l'Allemagne. Les employés travailleront désormais davantage, sans hausse de salaire.Selon la FAZ, le groupe veut profiter de la fin de la semaine de quatre jours pour transférer une part de la production de Bruxelles vers son usine de Wolfsburg. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.