Turbulence à la Banque cantonale de Zurich suite à l'affaire Sulzer

ZURICH - Le patron de la Banque cantonale de Zurich (BCZ) tire les conséquences de l'affaire Sulzer. Hans Vögeli quitte sa fonction avec effet immédiat et non en fin d'année comme prévu àl'occasion de son départ à la retraite.Sa succession est d'ores et déjà réglée dans la mesure où son remplaçant, Martin Scholl, prendra son poste avec un peu plus de six mois d'avance sur le calendrier initial. Martin Scholl est prêt à entrer en fonction de manière anticipée, a indiqué le plus grande banque cantonale de Suisse.Hans Vögeli se trouvait sous le feu de la critique depuis quelques jours après la participation de la BCZ à l'entrée d'investisseurs étrangers dans le groupe industriel zurichois Sulzer. Dorénavant, l'établissement ne s'intéressera plus aux affaires d'options lors d'OPA inamicales.Le montage de paquets d'options réalisé dans cette transaction a constitué une infraction aux prescriptions internes. Par son aspect peu transparent, la BCZ a aidé le milliardaire russe Viktor Vekselberg et les investisseurs autrichiens Ronny Pecik et Georg Stumpf à prendre une participation de près d'un tiers dans Sulzer.Auparavant, la BCZ avait déjà aidé MM. Pecik et Stumpf à prendre le pouvoir dans le groupe technologique OC Oerlikon. OC Oerlikon a entretemps racheté et intégré Saurer.La BCZ se sépare également, avec effet immédiat cette fois, de Markus Hofmann. Ce dernier est directeur pour le négoce et le marché des capitaux. Auparavant, l'établissement a déjà renvoyé Hans Fischer, l'homme à la tête de la banque d'affaires et de la gestion de fortune. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.