Swissmetal: Unia et Swissmetal appuient le rapport indépendant

BERNE - Swissmetal et le syndicat Unia se disent plutôt satisfaits du rapport de l'expert indépendant Jürg Müller visant à faire tourner à plein régime l'usine de la Boillat à Reconvilier (BE). Le personnel se prononcera lundi en assemblée.Reconvilier va conserver une fonderie pour les spécialités pendant quatre ou cinq ans. Ensuite, c'est le marché qui décidera de l'avenir du site, a indiqué Rolf Bloch, médiateur, à l'issue de cette 6e séance de médiation qui s'est tenue à Berne."Unia voit avec optimisme une solution se rapprocher dans le conflit de travail à Reconvilier", a indiqué le syndicat dans un communiqué. Il estime que le rapport de l'expert "corrobore les critiques du syndicat à l'encontre de la direction de Swissmetal".Dans un communiqué séparé, Swissmetal annonce qu'il accepte les propositions de l'expert. Il va ainsi réengager 35 des 111 employés non cadres licenciés et créer des postes supplémentaires en fonction du carnet de commandes. Les 10 postes de cadres vacants seront repourvus.La matière première et les ébauches pour la production seront mises à disposition en quantité suffisante, poursuit Swissmetal. La société accepte aussi la création d'un poste de "chef d'usine", qui rapportera directement au responsable du secteur chez Swissmetal.Swissmetal va aussi présenter à tous les collaborateurs sa stratégie pour les deux années à venir avec un plan cadre et un calendrier. Cette présentation doit avoir lieu avant la pause estivale, selon l'entreprise.Un groupe d'accompagnement devra être constitué pour suivre la mise en place des mesures proposées par l'expert. Sa composition n'est pas encore connue, mais Rolf Bloch ne refuserait pas d'en faire partie si on le lui demande, a-t-il dit.Par contre, la commission du personnel "est plutôt opposée" aux propositions de l'expert, a indiqué Rolf Bloch. Mais elle n'a pas fait de contre-proposition car elle veut d'abord informer le reste du personnel. Ce sera chose faite lundi à Reconvilier.Un vote négatif du personnel pourrait signifier la fin de la médiation. Mais Rolf Bloch veut d'abord analyser le résultat du vote. S'il existe un espoir, il faut poursuivre, a-t-il déclaré, ajoutant qu'il faut aussi avoir le courage d'abandonner si aucune issue n'est possible. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.