Swissmetal: une semaine décisive en vue de régler le conflit

BERNE - Alors que les employés de Swissmetal Boillat à Reconvilier entameront lundi leur 5e semaine de grève, les discussions pourraient bien entrer dans une phase décisive. Le médiateur Rolf Bloch et le syndicat Unia espèrent une issue rapide au conflit.Il faut rapidement mettre un terme à la grève, sinon, non seulement l'existence du site de Swissmetal du Jura bernois s'en trouvera menacée, mais aussi toute une série d'entreprises de la région, a déclaré André Daguet, membre du comité directeur d'Unia dans une interview publiée dans la "SonntagsZeitung". Les provocations de la direction ont rendu la situation incontrôlable.Au lieu de négocier, le patron du groupe métallurgique sis à Dornach (SO), Martin Hellweg, a décidé de licencier 120 collaborateurs de l'usine de Reconvilier et d'acquérir une entreprise en Allemagne. Et "il est absurde de nous en faire porter la responsabilité" a jugé M. Daguet.Néanmoins, le syndicaliste a fait part de son espoir de voir le conflit s'achever dans la semaine à venir. Chaque semaine, chaque jour de grève supplémentaires, repésentent un danger. Et faire preuve d'héroïsme n'apportera rien à personne, a souligné M. Daguet.Un espoir qu'a semblé partager Rolf Bloch, le médiateur nommé par le conseiller fédéral Joseph Deiss, dans un interview publiée samedi dans la "Basler Zeitung". "J'ai l'impression que les deux parties essaient de trouver un accord sur une interruption de la grève", a-t-il indiqué."Maintenant, nous essayons d'éliminer les derniers points" faisant obstacle. Auparavant, la justice est une nouvelle fois intervenue dans la crise. Le Tribunal d'arrondissement de Moutier a interdit vendredi aux 322 grévistes de "la Boillat" et au syndicat Unia de bloquer l'accès à l'usine dès lundi.Le groupe soleurois pourrait donc tenter une 3e fois de reprendre du matériel et des produits semi-finis sur son site de la vallée de Tavannes. Les camions sont déjà repartis deux fois à vide, en raison de la résistance des grévistes et des syndicalistes.Les parties ont aussi entamé un premier rapprochement, puisque des représentants du syndicat Unia et de la direction de Swissmetal se sont rencontrés pour la première fois. Chaque camp a exprimé sa volonté de poursuivre le dialogue. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.