Swissmetal: 1ères discussions à Tramelan/BE, régles du jeu définies

TRAMELAN BE - Les parties au conflit Swissmetal Boillat ont tenu à Tramelan (BE) leur première séance de médiation. Elles ont discuté des règles du jeu et se retrouveront dans une semaine. Le personnel se prononcera sur la reprise effective du travail mardi.Le médiateur Rolf Bloch s'est montré relativement optimiste sur le coup de 19h15 au terme d'une réunion qui aura duré plus de cinq heures. "Nous avons entamé la discussion mais pas encore le dialogue", a résumé l'ancien industriel chargé par Joseph Deiss d'arbitrer un conflit qui a déjà occasionné une grève de 30 jours."Les discussions dureront un certain temps", a d'emblée averti Rolf Bloch. Les quelque 25 participants ont abordé les règles du jeu qui prévaudront et passé en revue l'agenda de médiation, dont la principale question demeure l'avenir du site de Reconvilier (BE) au sein du groupe Swissmetal.Rolf Bloch n'a pas précisé combien de temps il se donnait pour parvenir à un accord et résoudre le conflit. "Je n'ai pas fixé de délai mais simplement une limite, qui sera atteinte si je devais constater que nous n'arriverons pas un rapprochement", a-t-il déclaré dans les minutes précédant la rencontre.Les mines n'étaient pas forcément au beau fixe au sortir de la réunion. A commencer par celles des douze membres de la délégation issue des représentants du personnel et du syndicat Unia. Il apparaît d'ores et déjà que le travail ne pourra reprendre au mieux que mardi après-midi, plus raisonnablement mercredi.En effet, les 320 employés de "la Boillat" voteront mardi à 13h30 sur la suite à donner à la médiation après avoir entendu le rapport de leurs représentants. Ce qui signifie que tout demeure ouvert, y compris le cas échéant le recommencement du mouvement de grève interrompu jeudi dernier.Si les travailleurs choisissent de poursuivre sur la voie de la négociation, la prochaine réunion sous la présidence de Rolf Bloch devrait se tenir dans une semaine environ, toujours à Tramelan dans les locaux du Centre interrégional de perfectionnement CIP.Parmi les participants figuraient des représentants du personnel (avec notamment leur porte-parole Nicolas Wuillemin), une délégation du syndicat Unia (avec le coprésident Renzo Ambrosetti) ainsi que Friedrich Sauerländer et Martin Hellweg, respectivement président et patron de Swissmetal. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.