Swisscom veut se développer à l'étranger par le biais de rachats

BONN - Swisscom se déclare ouvertement intéressé à des rachats à l'étranger. "Nous examinons certaines activités", a reconnu le patron de l'opérateur, Carsten Schloter, à l'occasion d'un forum sur les télécommunications à Bonn.Sans donner de détails précis sur les cibles visées, M. Schloter a indiqué que ces acquisitions auraient en tout cas lieu en Europe et qu'elles se focaliseraient sur des domaines porteurs comme le large bande. "Nous n'investirons pas dans des activités en déclin", a-t-il indiqué.Le Conseil fédéral, à la fin de l'année dernière, a mis un coup de frein aux ambitions d'expansion de Swisscom à l'étranger, alors que celui-ci visait l'opérateur irlandais Eircom et que la rumeur lui prêtait des ambitions sur le danois TDC. La décision a entraîné début 2006 la démission de Jens Alder, le prédécesseur de M. Schloter.Swisscom - dont le capital est détenu à 62,45% par l'Etat, qui lui a désormais interdit de racheter d'anciens monopoles - réalise la majeure partie de son chiffre d'affaires sur le marché intérieur. Depuis un semestre, le groupe a réussi à regagner des parts de marchés sur le réseau fixe, à contre-courant de la tendance actuelle. Cette évolution est liée à l'expansion des activités dans l'ADSL, a souligné M. Schloter. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.